Retrouvez Pascal Lamour sur Facebook Retrouvez Pascal Lamour sur Spotify Retrouvez Pascal Lamour sur You Tube Retrouvez Pascal Lamour sur You Tube Retrouvez Pascal Lamour sur Facebook

Retour liste

Le télégramme du 29 novembre 2014

Ce n'est pas un roman. Ni une BD. Pas un essai de philosophie, ni un recueil historique. « Druiz », le nouvel ouvrage de Pascal Lamour et Brucero, est un conte ésotérique, une porte vers l'initiation.
L'un, installé dans les Côtes-d'Armor, fait naître depuis toujours des fées, elfes, dragons et korrigans sous son pinceau. L'autre, enraciné dans le Morbihan, est à la fois musicien, docteur en pharmacie et druide. En 2010, Brucero et Pascal Lamour avaient fait se rencontrer leurs univers pour « À la recherche de la Mandragore ». Un étrange précis de botanique, entre rigueur scientifique et mondes magiques. De cette rencontre vient de naître un deuxième beau livre. Lui aussi hybride étonnant. « Nous avons écrit le scénario en commun », précise Pascal Lamour. « Travailler à deux nous a obligés à remettre souvent l'ouvrage sur le métier. C'est plus long, mais plus inventif ». Le terreau de « Druiz » c'est l'histoire réelle de la Bretagne armoricaine des premiers siècles de notre ère et l'un de ses premiers textes écrits. « C'est une période bien connue des historiens mais pas du grand public car elle n'est pas enseignée », glisse Pascal Lamour. Les deux auteurs en ont fait le décor d'un conte qui puise dans l'heroic fantasy. Une volonté de transmission de ses savoirs de druide vannetais, déjà amorcée avec « À la recherche de la Mandragore » ? « Plus j'avance, plus je pense que je ne sais pas assez de choses pour transmettre..., mais Brucero m'a convaincu », explique l'électro-shaman. « À travers une histoire simple, j'évoque ce qui est important pour moi ».

L'éloge de la mémoire

Dans les pas d'Ananxis, fils d'un roi et d'une fée, on apprend que l'ésotérisme ne tire sa force d'aucun secret mais simplement de l'initiation, d'un moment de vie. La culture, l'éducation, l'amitié, la place des femmes, la justice... sont autant de questions qui émergent des marais d'Izenah ou du dialogue avec Gwroac'h la sorcière. « Nous construisons un monde d'une extrême fragilité. Aux États-Unis, les enfants n'apprennent à écrire que sur un clavier. Tout notre savoir est stocké dans des ordinateurs... C'est une vraie erreur. Car que restera-t-il ? Uniquement la mémoire des hommes. » Une mémoire capable de conserver le mythe de Merlin depuis la nuit des temps... Alors, sur du vrai papier, le pionnier breton de la rencontre entre musique trad et machines livre donc à quatre mains l'expérience d'un druide imaginaire. Mais « La prophétie perdue » n'est que le début de sa vie et « Druiz » devrait donc avoir d'autres tomes à venir. Il aura tout cas une suite musicale. « J'ai d'ailleurs écrit ce livre comme une grande chanson » conclut Pascal Lamour. « Druiz-La prophétie perdue » de Pascal Lamour et Brucero aux éditions Glénat (27,50 €), est sorti mercredi.

Catherine Lozach