Avais-je rêvé ? CD et DVD

Acheter dans la boutique

"Avais-je rêvé ?" a été produit et enregistré par Pascal Lamour. C'est un CD et un DVD.


Depuis l'album " Shamans of Brittany " sorti en 2004, Pascal Lamour est connu du Public sous le nom d'Electro-Shaman. Sa musique, empreinte de tradition, de magie autant que de modernisme et de technologie trace le chemin que le musicien suit depuis vingt ans.


" N'oublie pas la terre qui te porte et n'oublie pas de lever les yeux vers le ciel " : chacun de ses albums répond à ce précepte qui lui permet d'intégrer la musique traditionnelle dans un Sound System parfaitement actuel. Il amène ainsi son public dans une transe universelle issue des rythmes rapides et hypnotiques, des danses répétitives qu'il recrée.
Ce nouvel album est le témoin de morceaux composés pour la scène : la résidence faite avec tous ses musiciens à Amzer Nevez à Ploemeur en a fait naître quatre. Et les spectacles de Bercy et de Celtica ont apporté le titre Kornobus, créé pour 120 musiciens et 40 danseurs et joué devant 25000 spectateurs à Paris et à Nantes. " Aujourd'hui, on fait une musique contemporaine qui est la musique traditionnelle de demain. "


Comme dans le CD " Yermat " sorti en 2006, il a invité des chanteuses dans ce nouvel album. Louise Ebrel n'hésite pas à lancer son Kan Ha Diskan sur des riffs de guitare très rock. Nolwenn Korbell apporte sa voix et son inspiration et se laisse emmener dans un blues breton propice au rêve. On retrouve également les chanteurs du trio Tri Pichon Noz, Marcel Jaffré et Jo Le Sergent.
Outre le violoniste Raphaël Chevallier, les musiciens qui l'accompagnent lors de ses concerts sont là : le sonneur Dédé Le Meut, les caisses claires de Locoal-Mendon Daniel Millarec, Yvonnick Le Nédic et Iwan Calvez ; et bien sûr, le batteur-percussionniste Mourad Aït Abdelmalek, son complice de vingt-cinq ans (depuis le groupe Alpho).


Au long des dix titres qui le composent, " Avais-je-rêvé ? " nous guide dans le monde magique des songes, parfois prémonitoires. Il évoque des univers fantastiques de l'imaginaire celtique. " L'Occident est nourri de notre culture, mais il ne donne plus les clés de compréhension. Le public ignore où ses rêves pré-formatés prennent leur source " déplore Pascal Lamour. " On a le devoir de préserver, de transmettre et d'expliquer cet univers celtique. " Il présente donc les textes en bretons, accompagnés de leur traduction et d'une phrase-clé.
48 pages de textes et de photos : Pascal Lamour et Coop Breizh voulaient faire encore mieux. Ils y ont adjoint un DVD : un documentaire de 26 minutes sur la démarche de l'électro-shaman et ses concerts, un clip de 3 minutes sur le morceau "Kornig en Diaoul", et le film de son passage au concert Celtica à Nantes.


Le rêve est le prolongement de la création du monde


" Les vaches vont parler à Minuit " dans le DVD, reportage.


Le rêve prend le pouvoir après que les vaches ont parlé (" Les vaches vont parler à Minuit ", dans Shamans of Brittany). Que se passe-t-il alors ? Le rêve finit-il par se matérialiser ? interroge l'électro-shaman.

Pour Pascal Lamour, ce monde onirique a de nombreuses facettes :


" Per Insulas "
Il est un pont entre les mondes celtiques, qu'ils soient de Bretagne, du pays de Galles ou d'Irlande : rêve et imaginaire sont omniprésents dans la mythologie celtique. D'ailleurs est-ce le rêve ou la réalité ? Les frontières sont si ténues…


" Minoarh "/ "Tympani "
Le rêve est une force, dont on peut faire une réalité. Encore faut-il rêver.


" Avais-je rêvé "
Le rêve est une liberté, laissée à chacun d'entre nous. Encore faut-il avoir conscience que de plus en plus, la société rêve à notre place.

" Langues en lambeaux "
Le rêve est une diversité offerte au monde par les différentes cultures qui rêvent, chacune dans sa langue. Encore faut-il que les langues survivent.

" Er Valafenn "/ " De Leila "/ " Enig roial "
Le rêve est une capacité à créer, à s'adapter. Encore faut-il préserver la mémoire des savoirs et des savoir-faire de nos anciens. Au risque sinon de n'avoir plus que nos rêves pour mémoire.

" Kornobus "
Si l'on ne cultive pas notre pouvoir de rêver, alors il s'étiolera, comme la lumière d'un phare qui éclaire de moins en moins de chemin entre les îles.

" Mé Ivez "
Reste que chacun peut décider de dire :
" I have a dream, mé ivez " : " J'ai un rêve, moi aussi ".

Ce disque a été produit par BNC Productions et distribué par Coop Breizh